logo BCGE "La finance est un art appliqué et pas seulement une technique quantitative"Jérôme Monnier, Responsable Clientèle Privée et PME Genevoises
Particuliers 
login BCGE netbanking

Coordonnées

22 agences, un seul numéro

058 211 21 00

(du lun. au ven. de 08h00 à 19h30)

Banque Cantonale de Genève
Quai de l'Ile 17 - CP 2251
1211 Genève 2

Fax : +41 58 211 21 99

RatingA+/A-1/Stable
BIC/SWIFTBCGECHGGXXX
Clearing/CB788
CCP CHF12-1-2
CCP EUR91-518772-8
TVACHE-105.981.074

Agences et bancomats

Vous cherchez ?

A quel endroit ?

N° d’urgence Sécurité cartes

Numéros d'urgence :

Sécurité et protection :

Communiqués de presse



Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des communiqués de presse du groupe BCGE.


Communiqués de presse de l'année 2014 2013 2012
Voir les communiqués de presse de la BCGE au format RSS


Communiqués de presse de l'année 2013
 

Les fonds de placement gérés par la BCGE franchissent le cap du milliard de francs

Genève, le 20 décembre 2013 - Le volume des fonds de placement de la BCGE dépasse désormais le milliard de CHF. Simultanément, une ombrelle de fonds de placement gérés par la banque et domiciliée au Luxembourg, vient d'être autorisée à la distribution en Suisse. Ce sont là de nouvelles étapes majeures dans le développement de l'offre de la banque en matière de fonds. La banque dispose ainsi d'une plateforme de 39 fonds performants et adaptés tant au marché suisse qu'européen.

La barre du milliard de CHF est franchie

Au fil des années la gamme de fonds de placement de la BCGE s'est considérablement élargie alors que la fortune sous gestion de ces instruments s'étoffait. Les 39 fonds "maison" de la BCGE totalisent désormais plus de CHF un milliard (CHF 756 millions au 31.12.2012).

Ombrelle autorisée par la Finma

La nouvelle ombrelle BCGE Synchrony (LU) Funds, autorisée par la Finma, propose actuellement six profils, dont quatre sont ouverts à tous les investisseurs. Parmi ces derniers, le BCGE Synchrony (LU) Balanced (EUR) et le BCGE Synchrony (LU) Dynamic (EUR) reflètent la stratégie de placement de la banque pour deux profils de risque. Les portefeuilles sont construits selon les principes de la philosophie de placement et d'architecture ouverte propres à la BCGE. Le BCGE World Equity (EUR) compte une très large diversification d'actions mondiales. Enfin, le BCGE Synchrony (LU) PEA (plan d'épargne en actions) (EUR) investit dans des parts de fonds de placement d'actions ou titres similaires de sociétés actives sur le continent européen.

Un compartiment ISR (Investissement socialement responsable) complète le dispositif

La BCGE propose aux investisseurs intéressés un concept d'investissement « responsable et durable » superposant les enjeux environnementaux, sociétaux et de gouvernance de l'entreprise au processus traditionnel d'analyse et de gestion. Les deux fonds ISR gérés par la banque (BCGE Synchrony Small & Mid Caps CH, BCGE Synchrony LPP40 SRI) totalisent CHF 100 millions. La gestion ISR de la banque s'adresse tant aux clients institutionnels qu'aux personnes privées ainsi qu'à la clientèle prévoyance (Fondation BCGE Epargne 3) et libre-passage (Fondation de libre-passage BCGE).



 

Prévisions conjoncturelles 2014
Recommandations aux entreprises et aux particuliers

2.7% de croissance du PIB genevois en 2014

Genève, le 17 décembre 2013 - En 2014, l'économie genevoise devrait connaître une accélération de sa croissance. Elle sera notamment soutenue par la légère dépréciation du franc, associée au redressement de la courbe des taux. Cela permettra au canton de créer un surplus de croissance par rapport à la Suisse.

La fenêtre conjoncturelle s'étend

La fenêtre conjoncturelle de reprise s'étend, en provenance des marchés émergents, qui livrent une croissance, certes plus modérée que dans le passé, mais plus équilibrée. Elle est basée sur une dynamique domestique et moins consommatrice de matières premières. Il en résulte une progression limitée des prix de ces dernières, ce qui est positif pour la croissance des pays développés. Le redémarrage de l'économie mondiale est aussi induit par les Etats-Unis, – aidés par la reprise de leur marché immobilier – et, dans une moindre mesure, par la fin de la détérioration en zone euro. La reprise se consolide grâce à l'activité des entreprises alors que le consommateur reste tributaire des contraintes sur ses revenus disponibles.

2% de croissance en Suisse

Dans ce contexte, la Suisse tire son épingle du jeu, ceci tant que le risque lié à l'arbitrage des politiques monétaire et budgétaire ne se matérialise pas. En 2014, la BCGE table pour l'économie suisse sur une croissance de 2%, s'appuyant à nouveau sur la dynamique des exportations, catalyseur de la reconstitution de stocks et d'investissements.

Le redressement progressif des taux d'intérêt qui résulte des marchés internationaux – longtemps influencés par les acquisitions de titres obligataires gouvernementaux par les banques centrales – devrait se poursuivre. Le ralentissement de ce programme d'achats aux Etats-Unis devrait permettre aux obligations d'assurer leur rôle de protection du capital en couvrant l'inflation de long terme par la distribution de revenus.

Comparaison entre Genève et Zurich

La croissance de l'économie genevoise est plus volatile que celle de la Suisse. Les prix évoluent le plus souvent de concert avec le reste du pays et le taux de chômage est structurellement plus élevé dans le canton, même si sa cyclicité est comparable à celle de l'ensemble du pays. Zurich, de son côté s'inscrit en ligne avec la Suisse.

La volatilité relative de l'économie genevoise découle notamment de sa composition sectorielle. Les deux principales branches de Genève recouvrent la finance et le commerce, qui contribuent à 50% de la création de richesse, un niveau comparable à celui de Zurich, mais nettement supérieur au niveau national (41%). L'industrie joue un rôle significatif dans le pays alors qu'elle nettement moins importante pour la croissance genevoise.

Sensibilité du commerce et de la finance

La cyclicité suisse passe par l'analyse de l'impact des différentes branches. L'importance du commerce explique les variations plus fluides de la croissance suisse alors que celle de la finance est une des causes de la volatilité de la croissance genevoise. Pour définir les perspectives pour la Suisse et pour le surplus ou déficit de croissance de Genève par rapport au reste du pays, la BCGE s'attache notamment aux variables déterminantes de la croissance de ces deux branches. Le taux de change (calculé par rapport à toutes les devises partenaires) est crucial. Le niveau du CHF est également important pour la création de valeur ajoutée du secteur financier; la courbe de taux internationaux et, au niveau national, les revenus sur les crédits immobiliers sont des sources indéniables de revenus financiers.

La composition géographique et selon les branches industrielles des exportations sont également déterminantes. La prépondérance de l'Asie (Hong Kong et la Chine en particulier) dans les exportations genevoises (39%) les distingue de celles de la Suisse plus tournées vers la zone euro (34% minimum). La particularité de Zurich s'inscrit dans la part des exportations vers le Royaume- Unis, essentiellement de pierres précieuses. Comparativement, les exportations de Genève et de Zurich sont plus volatiles que celles de la Suisse. La composition géographique est partiellement responsable, de part la sensibilité différente aux taux de change. Genève, avec ses exportations asiatiques et américaines comptant pour plus de 50%, est sensible au taux de change de l'USD, tout comme Zurich, alors que les exportations suisses sont plus dépendantes du taux de change de l'EUR.

La Suisse se différentie par ses exportations pharmaceutiques (37% des exportations de produits issus du secteur industriel), dont la demande est relativement stable, alors que Genève se concentre sur les produits de l'horlogerie et des pierres précieuses (78%), de même que Zurich (55%), des domaines qui profitent de la croissance généreuse des pays émergents. A Zurich, l'importante branche des biens d'équipement augmente le caractère cyclique.

Surplus de croissance

En 2014, la légère dépréciation du franc, associée au redressement de la courbe des taux et à l'appréciation de la bourse suisse, sont autant de facteurs qui permettront au canton de maintenir un surplus de croissance par rapport à la Suisse. Nous ne retrouverons toutefois pas les écarts passés, qui ont pu atteindre 2%, car les défis de la place financière limitent le potentiel. Ainsi, la progression du PIB genevois devrait être de 2.7% en 2014.

L'anomalie temporaire des prix à la consommation du canton devrait se résorber et la bonne évolution du commerce extérieur, qui influera sur le taux de chômage, devrait permettre à ce dernier de revenir vers les 5%.

Dans ce contexte, la conjoncture offre plusieurs opportunités aux acteurs économiques sur la place de Genève, à savoir un climat d'affaires orienté vers la croissance, une stagnation des prix de l'immobilier et des conditions de financement attractives, malgré une progression des taux longs. La stabilité politique et fiscale maintient l'avantage concurrentiel de la Suisse et les prix de l'énergie reculent.

Recommandations aux entreprises

En réponse au scénario ci-dessus, la banque recommande aux entreprises d'exploiter les opportunités de croissance, notamment à l'exportation (Etats-Unis, Asie, pays émergents). Il est opportun de procéder à une analyse de son portefeuille de dettes et de se refinancer sur le long terme. Il est essentiel de gérer au mieux une marge de manoeuvre de liquidités, notamment par le suivi de ses débiteurs. Gérer une partie de son risque de change et trouver des solutions de financement supplémentaires comme le leasing de biens d'équipement ou le prêt professionnel, est utile. Il est conseillé d'augmenter la proportion de financements à long terme, de gérer son risque de taux en couvrant une partie de celui-ci et d'exploiter les opportunités de fusions et d'acquisitions.

Recommandations aux particuliers

Du côté des particuliers, la BCGE suggère en réponse à son scénario conjoncturel, en matière de placement, de privilégier les investissements en actions de grande qualité, de manière hautement diversifiée et de sous-pondérer la partie obligataire. On peut également profiter des taux bas pour financer des travaux de rénovation et d'amélioration et fixer ses taux hypothécaires à long terme, en contractant, si nécessaire, des taux forwards pour les prêts échéant dans les 24 prochains mois. Il est recommandé d'examiner attentivement les prix, en cas d'achat de bien immobilier. Enfin, dans le cas d'un projet d'acquisition de son logement, il faut prévoir une part de fonds propres en liquidités suffisantes.

Enfin, il est souhaitable d'optimiser sa prévoyance privée par des rachats de cotisations dans sa caisse de retraite et l'ouverture de comptes 3a ou 3b. Il est recommandé de diversifier ses actifs de prévoyance avec des fonds de placement.



 

La Banque Cantonale de Genève participera au programme américain

Genève, le 16 décembre 2013 - La Banque Cantonale de Genève n'a jamais eu comme politique de démarcher des clients américains aux USA et a toujours respecté les règlementations applicables. Elle a toutefois décidé de participer à la catégorie 2 du programme américain car elle ne peut pas garantir que tous ses clients américains aient respecté leurs obligations fiscales. Par sa décision, elle entend renforcer sa sécurité juridique sans reconnaître avoir contrevenu au droit des Etats-Unis et suit les recommandations de la FINMA.

Une mission de service public envers tous les résidents genevois

En tant que banque publique, la BCGE est une banque de détail dont les services (produits d'épargne, comptes salaires, hypothèques, cartes de paiement) sont offerts à tous les résidents. Elle a donc aussi fourni des prestations à des ressortissants américains établis et travaillant à Genève et dans sa région. Soucieuse d'opérer de manière non discriminatoire, elle continue aujourd'hui de servir cette clientèle et accepte de nouveaux clients pour autant qu'ils remplissent des conditions déclaratives très strictes.

Profitabilité 2013 à niveau de 2012

La BCGE avait indiqué le 12 septembre 2013 que les coûts administratifs et d'expertise substantiels occasionnés par l'entrée dans le programme américain « pourrait influencer quelque peu sa profitabilité annuelle ».

Sur la base des examens conduits à ce jour et avant audit final des comptes 2013, la banque table sur un bénéfice qui devrait rester sur un niveau équivalant à celui de 2012.




 

La filiale française, Banque Cantonale de Genève (France) SA, fête ses 20 ans d’existence

Genève, le 11 décembre 2013 - La filiale française de la Banque Cantonale de Genève, Banque Cantonale de Genève (France) SA, fête aujourd’hui son vingtième anniversaire. La banque est active dans les domaines du financement des professionnels de l’immobilier, des entreprises et de la gestion de patrimoine avec ses implantations à Lyon (siège), Paris et Annecy.

Du financement à la gestion de patrimoine

Le 1er octobre 1993, la Banque Cantonale de Genève (France) SA, filiale à 100% de la Banque Cantonale de Genève, a débuté ses opérations à Lyon (siège social) et à Annecy (succursale) pour développer ses activités : financement de l’investissement et du fonds de roulement des entreprises, ainsi que de l’immobilier d’habitation ou de surfaces commerciales. Suite à une demande de sa clientèle, la banque a élargi ses activités à la gestion privée en 2003 afin d’accompagner ses clients dans la gestion de leurs actifs patrimoniaux. En 2010, la succursale de Paris, essentiellement axée sur l’activité gestion privée, ouvrait ses portes.

Aujourd’hui, 20 ans plus tard, la Banque Cantonale de Genève (France) SA est devenue un établissement reconnu dans la région Rhône-Alpes et un acteur de confiance pour de nombreux partenaires économiques avec un encours de crédits de plus de EUR 700 millions.

Une contribution remarquable à l’économie de la région Rhône-Alpes

La Banque Cantonale de Genève (France) SA contribue pleinement à l’économie de l’axe « Grand Lyon - Grand Genève ». Son expérience et son savoir-faire du marché de l’immobilier de bureaux l’a amenée à financer des opérations d’envergure dans les quartiers de la Part Dieu ou des Brotteaux à Lyon.

La qualité de ses prestations et de son conseil ont permis à la Banque Cantonale de Genève (France) SA de développer son assise régionale et les fondements de sa croissance. Le groupe Banque Cantonale se félicite de l’assise de sa filiale française qui contribue à l’essor économique régional.

« Outre sa vocation internationale, Genève est aujourd’hui un partenaire privilégié de la région transfrontalière qui intègre les communautés du « Grand Genève » et de Rhône-Alpes. BCGE France constitue le prolongement logique et efficient d'un axe économique qui se construit avec dynamisme entre Lyon et Genève», commente Blaise Goetschin, CEO de la Banque Cantonale de Genève.


 

Standard & Poor's confirme le rating de la Banque Cantonale de Genève à A+/A-1/Stable

Genève, le 25 novembre 2013 - L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a confirmé le rating de la BCGE à A+/A-1/Stable. Cette décision atteste de la bonne santé financière de la banque qui accompagne celle de la conjoncture du canton.

La note (rating) A+ qualifie les engagements à long terme, alors que la note A-1 se réfère à ceux pris à court terme. Cette confirmation prend en compte la modification de la participation du canton de Genève dans le capital de la BCGE, qui est passé de 53.3% à 49.8%. En effet, le Conseil d'Etat annonçait, le 30 octobre dernier, que l'Etat avait transféré à la Caisse de prévoyance du personnel enseignant de l'instruction publique et des fonctionnaires de l'administration du Canton de Genève (CIA), 200'000 actions au porteur de la BCGE.

Commentant l'information de Standard & Poor's, Blaise Goetschin, président de la direction générale, a déclaré: "Cette note témoigne d'une bonne adaptation à l'environnement des taux bas et d'une gestion des risques efficace."



 

Préparation minutieuse et examen approfondi des options dans le cadre du programme US

Genève, le 12 septembre 2013 - La Banque Cantonale de Genève a pris une première connaissance du programme ouvert par le Département de Justice américain permettant aux banques suisses qui ne sont pas visées par une enquête pénale de clarifier leur situation en relation avec les avoirs des clients américains. La banque considère qu'il ne lui appartient pas de commenter les termes des propositions figurant dans cette programmation. Elle s'emploie actuellement à une analyse approfondie des options à sa disposition et des coûts et risques liés à chacune.

A ce stade de l'analyse, la banque entend préciser à l'égard de ses actionnaires que comme banque publique ayant le souci de n'effectuer aucune discrimination, elle continue aujourd'hui à offrir des prestations de banque de détail à cette clientèle et accepte de nouveaux clients pour autant que ceux-ci remplissent des conditions déclaratives très strictes.

La banque va procéder, avec une task force ad-hoc et des experts externes qualifiés à de nombreux audits pour examiner chacun des cas dans la mesure du possible. Elle remercie d'ores et déjà la clientèle concernée de sa compréhension et de sa collaboration. A l'issue de ces examens, la banque évaluera l'intérêt de participer au programme et, cas échéant, de quelle façon. En attendant, la banque se doit d'indiquer à ses actionnaires que cette opération lui occasionnera des coûts administratifs et d'expertise substantiels, qui pourraient influencer quelque peu sa profitabilité annuelle.



 

Vente des parcelles de Conches dans la perspective de nouveaux logements

Genève, le 16 août 2013 - La banque a cédé ce jour les terrains sur lesquels se trouve actuellement son centre de formation à Conches, situé sur la commune de Chêne- Bougeries. Le groupe qui s'est porté acquéreur a l'intention d'y réaliser un projet de construction de nouveaux logements. Les activités de formation de la banque seront transférées sur le site de Lancy, qui regroupe les pôles opérationnel et administratif notamment.

Au terme d'une étude approfondie sur l'usage optimal des sites principaux (Ile, Lancy et Conches), il est apparu que le potentiel d'utilisation, d'une part, et les investissements nécessaires en matière d'entretien, de rénovation et de modernisation, d'autre part, ne présentaient pas suffisamment de perspectives positives. En conséquence, la banque a préféré opter pour une densification de son site de Lancy, regroupant essentiellement les opérations et l'administration, en y transférant la majeure partie des activités du centre de Conches.

Pour conduire la cession, et sur appel d'offres, elle a confié à la régie Naef Immobilier Genève S.A. le mandat exclusif de vendre le site de Conches. Les parcelles ont fait l'objet, ce jour, de la signature d'un contrat de vente avec la société Les Jardins de la Colombe SA (Genève), représentée par Concordo S.A. (Genève), société spécialisée dans la commercialisation, le développement et le financement Immobilier. Un projet de construction de nouveaux logements (en location et vente PPE), répartis sur quatre bâtiments, est prévu sur les 12'000 m2 de terrain situés sur la commune de Chêne- Bougeries.

La banque réalise ainsi une excellente opération dont elle entend faire bénéficier directement ses fonds propres pour soutenir sa croissance. Ce désinvestissement permet aussi la libération d'un foncier constructible significatif en vue de la création de nouveaux logements à Genève.



 

Résultats semestriels 2013 - Bénéfice en hausse à CHF 36.8 millions (+0.8%)

Genève, le 13 août 2013 - La Banque Cantonale de Genève consolide ses positions dans un environnement conjoncturel et réglementaire complexe. La persistance de taux bas, conjuguée à une croissance contenue des crédits, mènent à une stabilisation à un bon niveau des indicateurs de profitabilité. La banque affiche un bénéfice net en hausse à CHF 36.8 millions tandis que son bénéfice brut à CHF 65.4 millions reflète la croissance modérée des affaires de crédit. Le niveau de fonds propres s'accroît de 2% à CHF 1.1 milliard. La banque progresse sur l'axe de la compétitivité : les actifs gérés et administrés franchissent un nouveau cap de croissance à CHF 19.1 milliards. Elle améliore sa productivité avec des charges en baisse de 6%. Pour l'ensemble de l'exercice 2013, la banque s'attend à un niveau de rentabilité équivalent à celui de 2012.






Pour prendre connaissance des résultats des exercices précédents, cliquez ici.


 

Blaise Goetschin sélectionné parmi les meilleurs CEO de l'année par l'institut Obermatt

Genève, le 20 juin 2013 - Le directeur général de la BCGE, Blaise Goetschin, figure pour la seconde fois consécutive sur le podium du classement Obermatt, sélectionnant les CEO de l'année. Il se voit ainsi décerner la distinction Obermatt Gold Financial Industry, Operating Performance, fondée sur la progression exceptionnelle, sur trois ans, des résultats opérationnels de la BCGE.

Cette reconnaissance peut être considérée comme significative, car les classements Obermatt sont exempts de toute subjectivité. Ils se basent exclusivement sur des données publiques et des calculs financiers transparents qui ont été développés par un institut indépendant.

Blaise Goetschin accepte l'Obermatt Gold 2013 comme signe tangible de reconnaissance des bons résultats au nom de toute la banque et adresse ses remerciements aux collaborateurs et aux autres dirigeants de la BCGE, sans qui cette performance n'aurait pas été possible.

Le CEO relève que: "Les excellentes performances des trois exercices passés sont la résultante d'un plan poursuivi avec constance. Sur le front de la compétitivité, la banque a fait progresser ses crédits aux particuliers et aux entreprises dans toute la latitude disponible de ses fonds propres. Sur le front de la productivité, l'évolution du ratio charges/revenus témoigne de progrès marqués. Enfin, sur le thème de la rentabilité, exprimée par le rendement des fonds propres, on a constaté une avancée importante en 2012. Ces résultats de qualité prennent leur source dans une stratégie calquée sur les exigences des clients et des marchés. Ils sont aussi expliqués en grande partie par le talent des collaborateurs et leurs compétences actualisées."

A propos du CEO de l'année et de l'institut Obermatt

Les classements Obermatt annuels aident les investisseurs, les conseils d'administration, ainsi que les responsables de sociétés, à identifier la véritable performance des entreprises. La performance est évaluée selon les chiffres d'un groupe d'entreprises comparables, dans le cas de la BCGE, il s'agit des entreprises du secteur financier.

Obermatt, dont le siège principal est à Zurich, est un institut international de recherche financière spécialisé dans le calcul indexé de la performance. L'indexation neutralise les facteurs externes et standardise les chiffres financiers. La stratégie est ainsi calculée de manière fidèle et les systèmes restent fiables même lors de cycles conjoncturels mouvementés; voir www.obermatt.com.



 

Le guide de votre prévoyance 2013 sort en e-book

Genève, le 18 juin 2013 - Le guide de votre prévoyance, publié en juin 2012, est dès à présent disponible en e-book, dans une version entièrement mise à jour. Cet ouvrage, qui expose de manière simple et concrète « comment financer ses projets de vie et se préparer une belle retraite » a été écrit par Pierre Novello, journaliste indépendant et auteur de guides financiers à succès, avec la collaboration d’Albert Gallegos, responsable du Conseil patrimonial et de la prévoyance à la BCGE.

L’édition 2013 du guide de votre prévoyance ne profite pas seulement des avantages de ce nouveau support, permettant un meilleur confort de lecture et d’outils à la recherche rapide de termes précis, mais également d’une mise à jour complète. Malgré la proximité de la première édition sur papier, publiée en juin 2012, de nombreuses adaptations ont en effet été nécessaires en raison de l’accélération des changements intervenants dans la législation. En particulier, la directive de l’Association suisse des banquiers, approuvée par la Finma, qui impose aux emprunteurs de crédits hypothécaires de fournir au moins de 10 % de fonds propres qui ne sont pas issus de leur 2e pilier. Cette nouvelle contrainte a occasionné de multiples changements dans les explications et les exemples. Par ailleurs, de 2012 à 2013, tous les chiffres de base de l’AVS/AI, des prestations complémentaires, du 2e pilier et des déductions fiscales autorisées dans le 3e pilier lié ont été revus, comme c’est le cas tous les deux ans, entraînant de nombreuses adaptations.

Écrit par Pierre Novello, journaliste financier et auteur d’ouvrages de vulgarisation dans ce domaine, avec la collaboration d’Albert Gallegos, expert en planification financière privée et responsable du département Conseil patrimonial et de prévoyance de la Banque Cantonale de Genève, ce livre montre comment construire sa prévoyance pas à pas, en commençant par la couverture des risques courants de la vie – accident, maladie, invalidité, décès –, le financement de ses rêves, comme l’accession à la propriété, la préparation à la retraite, jusqu’à la mise en place de sa succession. Cet ouvrage de 386 pages, publié aux Editions Pierre Novello, en partenariat media avec Le Temps, s’adresse à toute personne qui veut prendre en mains le financement de sa prévoyance, sans chercher à le transformer en planificateur professionnel, mais en client averti lorsqu’il doit évaluer la compétence et l’honnêteté de ses interlocuteurs. Il vise également à donner une vue d’ensemble de la prévoyance à tout professionnel actif dans ce domaine, souvent très spécialisé dans son champs d’activité.

Le guide de votre prévoyance 2013, par Pierre Novello avec la collaboration d’Albert Gallegos, Editions Pierre Novello, Genève, 2013, est téléchargeable en format e-pub sur les sites suivants, au prix de 29 francs :

http://www.e-readers.ch/eBook-le_guide_de_votre_prevoyance-novello_pierre-5545405- 14265255.aspx
http://www.books.ch/detail/ISBN-2244006532860/Novello-Pierre/Le-guide-de-votrepr% C3%A9voyance
http://www.buchhaus.ch/bpm/detail/ISBN-2244006453370/Novello-Pierre/Le-guide-de-votrepr% C3%A9voyance
http://www.olf.ch/fnac/Detail.aspx?prdId=14265255
https://itunes.apple.com/ch/book/le-guide-de-votre-prevoyance/id657083869?mt=11

Pierre Novello est un journaliste économique indépendant qui collabore régulièrement avec « Le Temps » et a déjà publié plusieurs ouvrages remarqués de vulgarisation financière, dont le best-seller « Bourse –Guide de l’investisseur », qui en est à sa 3e édition. Avant d’embrasser la carrière journalistique en entrant au « Journal de Genève et Gazette de Lausanne » et après une licence en économie politique de l’Université de Genève, Pierre Novello a été formé comme analyste financier au sein de la banque Barclays à Genève.

Albert Gallegos est juriste en droit suisse de l'Université de Lausanne, avocat en droit péruvien, titulaire d'un MBA de HEC Lausanne et d'un Certificat d'Entrepreneurship de l'Université de Neuchâtel. Il est responsable du département Conseil patrimonial et prévoyance de la Banque Cantonale de Genève. Albert Gallegos est également chargé de cours en planification financière à l'Institut supérieur de formation bancaire (ISFB) et à l'École supérieure spécialisée en banque et finance (ESBF/AKAD) et expert aux examens pour la Suisse romande pour le brevet fédéral de conseiller financier.



 

BCGE – Valérie Lemaigre, nouvelle économiste en chef

Genève, le 11 juin 2013 - La banque a confié la responsabilité d'économiste en chef à Valérie Lemaigre, au sein du département des Etudes financières. Cette entité a pour mission de définir les perspectives économiques et la stratégie d'investissement de la banque.

Entrée à la BCGE en janvier 2013, Valérie Lemaigre opère aujourd'hui au sein du département des Etudes financières en qualité de cheffe économiste. Ce département est dirigé par Haroldo Jimenez depuis 2011. Valérie Lemaigre est, notamment, chargée de la recherche et de l'élaboration des perspectives macro-économiques et monétaires, afin d'enrichir la stratégie d'allocation d'actifs de la banque. La banque gère plus de CHF 19 milliards d'actifs, comprenant 23 fonds de placement pour un total de près de CHF 0.9 milliard. L'expertise de Valérie Lemaigre profitera aussi à la gestion ALM de la banque, en particulier à la gestion du risque de taux et de devises.

Valérie Lemaigre bénéficie d'une expérience de plus de 20 années comme macroéconomiste, dont 15 au sein du secteur bancaire, dans les unités d'asset management de Dexia, Lombard Odier et Stigma Partners. Auparavant, elle avait travaillé pour des entités académiques et gouvernementales belges. Son parcours professionnel lui a permis de développer ses compétences dans la prévision et l'analyse macroéconomique, et l'analyse qualitative et quantitative d'impacts macroéconomiques sur les différentes classes d'actifs.

Valérie Lemaigre est titulaire d'une licence en sciences économiques de l'université de Louvain-la- Neuve en Belgique ainsi qu'un master en sciences et études financières et bancaires internationales de l'université Heriot-Watt à Edimbourg au Royaume-Uni.

La direction générale souhaite plein succès à Valérie Lemaigre et dans ses nouvelles fonctions.



 

BCGE : Partenariat avec les entreprises : un bilan quinquennal largement positif

Genève, le 4 juin 2013 - Force motrice de l’économie genevoise, la Banque Cantonale de Genève contribue toujours plus au développement des entreprises du canton et de la région grâce à un soutien financier continu et une offre innovante. Les crédits et engagements hors bilan de la BCGE pour l’économie ont progressé de 29% en quatre ans à près de CHF 13.6 milliards, selon une présentation faite aujourd’hui par la banque à la presse .

Depuis toujours, la BCGE a accompagné l’économie genevoise. Aujourd’hui, elle est en mesure de servir les entreprises de toutes tailles dans toutes les situations correspondant à leur cycle de vie (création, expansion, pérennisation, transmission/succession). Sa large couverture de prestations et produits lui permet de répondre aux besoins multiples d’entreprises quelque soit leur typologie ou secteur d’activité. Pour ce faire, la banque capitalise sur son centre de décision et ses compétences à Genève. Cet avantage de proximité se traduit par une excellente compréhension du terrain, une rapidité de décision et une lecture affinée des risques.

PME et Indépendants

1 entreprise genevoise sur 2 bénéficie du soutien de la BCGE, ce qui en fait le partenaire de plus de 10'500 sociétés. La proximité de son service, au travers de ses 22 agences, ainsi que la réactivité de son centre décisionnel local, lui a permis de financer à hauteur de CHF 370 millions les petites entreprises et indépendants de la région. Ces financements leur permettent aussi d’investir ou d’assurer les besoins en fonds de roulement de leur entreprise. La cellule Financements PME et indépendants a aussi équipé en leasing professionnel, bien d’équipement et flotte de véhicules de ses clients pour CHF 29 millions à ce jour.

Grandes entreprises

De la grande PME aux entreprises cotées suisses ou étrangères, basées en Suisse, la BCGE est soit banque principale, soit banque complémentaire de niche. Elle intervient dans tous les secteurs (commerce/distribution, hôtellerie, transport et communication, horlogerie, santé, entreprises publiques organisations internationales, etc.). Elle offre des solutions de crédit ou de marché des capitaux, adaptées à tous les besoins de financement. La banque a mis à disposition CHF 1’700 millions pour soutenir les acteurs de l’économie réelle en Suisse et CHF 630 millions en France (Rhône-Alpes), une part de ce dernier montant est utilisée pour l’acquisition de sociétés ou d’immeubles en Suisse. En France, la BCGE dispose d’une filiale – la Banque Cantonale de Genève (France) S.A – qui fête son 20 anniversaire cette année.

Immobilier et construction

Le département Immobilier et construction offre une compétence sur mesure et des solutions novatrices pour les financements immobiliers. Avec CHF 3.1 milliards d’encours, la banque détient une part significative du marché du financement de l’immobilier et de la construction. Elle dispose d’un taux de plus de 30% de pénétration sur le segment des entreprises de construction, et 20% environ sur les segments de la promotion, du tertiaire et des investisseurs dans le domaine immobilier.

Négoce international

La BCGE est aujourd’hui un des acteurs significatifs du secteur économique phare de Genève, le financement des matières premières. La banque est active depuis plus de 10 ans dans ce marché et son expertise est reconnue par la profession, notamment son efficience dans le crédit documentaire et sa présence auprès des négociants de toutes tailles. Elle finance le transport ou le stockage de matières premières essentiellement dans les secteurs de l’énergie, des métaux et des soft (grain, etc.). Avec près de 100 relations-clients, 40 collaborateurs dédiés à ce métier, des relais à Zurich, Hong Kong et Dubaï, la BCGE gère un encours de CHF 1’650 millions.

Corporate finance et transmission d'entreprises

Grâce à ses entités oeuvrant principalement en Suisse romande dans les domaines du corporate finance et de la transmission d’entreprise, la BCGE offre à ses clients un accompagnement stratégique, voire financier, dans les différentes phases du cycle de vie de leur entreprise via des activités de conseil en fusions-acquisitions et transmission d’entreprises. Le département Corporate finance accompagne, par exemple, le processus de vente d’une société de manière méthodique afin d’optimiser les chances de succès et le prix de vente. Son approche confidentielle, sa réflexion stratégique aiguisée et sa capacité d’analyse du marché séduisent, et le département s’entretient en moyenne avec 70 entreprises chaque année. Filiale à 100% de la BCGE, Capital Transmission SA, Genève, est une société disposant d’une enveloppe de CHF 50 millions. Elle a pour mission d'accompagner financièrement les entreprises et les investisseurs dans des opérations de transmission ou d'expansion. A ce jour, Capital Transmission SA a financé l’expansion, la consolidation ou la transmission de 7 sociétés à hauteur de CHF 21 millions.

Concluant ce bilan quinquennal du partenariat avec les entreprises, Blaise Goetschin, CEO, a relevé que: " La BCGE est un acteur central du financement de l’économie régionale. Ces dernières années, elle a progressivement élargi sa capacité d’intervention au service de l’entreprise sur de nombreux plans : les volumes disponibles, l’attractivité des conditions, la densité du conseil et le caractère de plus en plus international des affaires.»



 

PIB romand: regain d’élan attendu

L’économie romande devrait reprendre de l’élan: d’abord modérément cette année avec une croissance prévue à 1,4%, puis de manière plus ferme l’an prochain avec un produit intérieur brut (PIB) attendu en hausse de 2,3%. Cette embellie survient après une année 2012 marquée par les soubresauts de la crise de la dette dans l’Union européenne (UE), qui ont occasionné un repli de la croissance. Celle-ci s’est inscrite à 1,0%, contre 2,4% en 2011, un rythme témoignant toutefois de la résistance de l’économie romande dans une situation économique et financière internationale tendue.

 

Structure du capital

La banque propose de moderniser la structure de son capital en optant pour une action nominative unique


Genève, le 25 avril 2013 - La Banque Cantonale de Genève a proposé au Conseil d'Etat de moderniser la structure de son capital en optant pour une action nominative unique. Le gouvernement genevois s'est prononcé favorablement et va soumettre au Grand Conseil une adaptation de la loi sur la Banque Cantonale de Genève..

Cette réforme porte sur un changement unique : la transformation d'une structure actuelle, faite d'actions nominatives exclusivement réservées aux collectivités publiques et d'actions au porteur cotées à la bourse suisse, accessibles aux actionnaires privés. L'introduction d'une action unique a pour but de renforcer l'attractivité du titre sur le marché des capitaux, de permettre à la banque de mieux connaître ses actionnaires par le biais du registre, d'abandonner le titre au porteur en anticipant l'évolution du droit suisse et de faciliter l'adaptation aux nouvelles exigences réglementaires sur les fonds propres (Bâle III).

Ni la forme juridique de la banque, société anonyme de droit public, ni la participation des collectivités publiques à son capital, ni le montant du capital social ne sont concernés par ce projet.




 

19e assemblée générale ordinaire de la BCGE

BCGE: La banque protège sa capacité de croissance en diversifiant ses activités


Genève, le 25 avril 2013 - La Banque Cantonale de Genève a tenu ce jour sa 19e assemblée générale en présence de 421 actionnaires, représentant 90% des droits de vote. Les actionnaires ont approuvé les comptes 2012 et voté la proposition de dividende de 4.5% du nominal. Par ailleurs, CHF 46 millions ont été attribués à la réserve légale générale. CHF 25 millions avaient été préalablement portés en augmentation des réserves pour risques bancaires généraux. Ces contributions importantes permettent de renforcer une nouvelle fois les fonds propres dans la perspective de soutenir la croissance de la banque et de s’adapter aux exigences réglementaires accrues dans ce domaine. La banque s’attend à un exercice 2013 de bonne tenue tablant sur des revenus et des bénéfices à un niveau comparable à celui de 2012..

L’assemblée générale a procédé à la répartition du bénéfice disponible. Outre le dividende, elle a voté, conformément à ses statuts, le versement à l’Etat de Genève de CHF 3.2 millions en remboursement des avances faites par ce dernier pour les frais de fonctionnement de la Fondation de valorisation en 2012.

Un très bon exercice 2012

Devant les actionnaires et les invités, Jean-Pierre Roth, président du conseil d’administration, a indiqué que "malgré un environnement économique agité", la BCGE a connu un très bon exercice 2012. Il a ajouté: "Les activités commerciales ont progressé de manière réjouissante, dégageant des produits en hausse de près de 3% par rapport à l’année précédente. De leur côté, nos efforts de rationalisation ont permis une baisse des charges de presque 5%. Il en est résulté une progression de plus de CHF 12 millions de notre bénéfice intermédiaire, qui a atteint CHF 92 millions, auquel est venu s’ajouter l’encaissement de CHF 22 millions obtenus dans le cadre du règlement du différend avec l’ancien auditeur de la banque. Après attribution de CHF 25 millions à la réserve pour risques bancaires généraux et paiement de près de CHF 19 millions de francs d’impôts, nous pouvons enregistrer un résultat net de CHF 67 millions de francs. La stratégie de la banque est bonne : ses sources de revenus sont diversifiées, sa productivité progresse et sa capitalisation se renforce."

Priorité à l’innovation et à la qualité du service

De son côté, Blaise Goetschin, président de la direction générale, présentant le rapport annuel, a développé le thème suivant : "Résister à la détérioration des conditions-cadres par l’innovation et la qualité du service". Il a relevé que : "La tension entre notre potentiel de développement et le durcissement des conditions-cadres est devenue une donnée majeure. Elle impacte la conduite de notre entreprise au quotidien. La banque a construit en quelques années une capacité de croissance forte. Qu’il s’agisse du financement des particuliers ou celui des entreprises, de gestion de fortune ou de prévoyance; la dynamique commerciale est soutenue et ses perspectives sont excellentes. A l’opposé de cette force vive, les réglementations suisses et internationales de l’industrie bancaire s’accumulent de mois en mois ; avec pour conséquence tangible de conduire le développement commercial des prochaines années par des activités peu consommatrices de fonds propres." Le CEO de la BCGE a exposé les stratégies et moyens que la banque met en place pour diversifier son offre de prestations et défendre ainsi sa croissance future.



 

Le cap des 12'000 actionnaires est franchi

Genève, le 16 avril 2013 - La Banque Cantonale de Genève (BCGE) continue à élargir le cercle de son actionnariat privé et institutionnel, ainsi que sa base de clientèle genevoise..

Le nombre de particuliers et entreprises qui deviennent actionnaires de la BCGE progresse régulièrement indépendamment de l’environnement économique et boursier. En dix ans leur nombre a triplé. Cette progression est un signal fort de l’adhésion qu’emporte la banque dans des cercles de plus en plus large. Les actionnaires apprécient la politique de la banque axée sur le long terme et son assise financière solide. A l’instar d’autres banques cantonales suisses, la BCGE est reconnaissante de pouvoir compter sur l’attachement des Genevois à leur banque.

progression actionnaire BCGE




 

Marianne Bourgoz Gorgé, nouvelle cheffe du Contrôle des risques

Genève, le 2 avril 2013 - La banque confie la responsabilité de son département Contrôle des risques à Madame Marianne Bourgoz Gorgé. Cette entité a pour mission de surveiller, de contrôler et de prévenir les risques inhérents aux activités de la banque. Madame Marianne Bourgoz Gorgé succède au Professeur Michel Maignan, qui a pris sa retraite.

Début avril 2013, Marianne Bourgoz Gorgé a rejoint le groupe BCGE en qualité de responsable du département Contrôle des risques, au sein de la division Finances et contrôle des risques.

En sus de son expérience professionnelle auprès du Credit Suisse et d'UBS, elle dispose de solides compétences dans les domaines des risques, du développement de modèles et de la construction de rapports spécifiques à ces matières. Son travail l'a aussi amenée à développer des interactions efficaces entre équipes des risques, de l'informatique et du front.

Agée de 39 ans, le Docteur Marianne Bourgoz Gorgé est diplômée en mathématiques de l'EPFL. Elle sait comprendre avec une grande technicité les questions inhérentes à l'incertitude. Elle a déjà mis cette compréhension au service des affaires bancaires dans le cadre d'équipes chargées d'analyser ou contrôler les risques.

Marianne Bourgoz Gorgé est désormais à la tête d'un groupe essentiel pour la banque. Ce dernier permet à la BCGE de poursuivre un contrôle efficace de son profil de risques en matière de crédits, de marchés, de financements du négoce international et de risques opérationnels.

La direction générale souhaite plein succès à Marianne Bourgoz Gorgé dans ses nouvelles fonctions. Elle remercie vivement Monsieur le Professeur Michel Maignan pour l'excellent travail de conception et d'organisation d'une fonction très moderne et reconnue de contrôle des risques.



 

Résultats annuels - Résultats record en 2012

Genève, le 26 février 2013

La Banque Cantonale de Genève (BCGE) a enregistré des chiffres record sur l'ensemble de l'année 2012 en dépit d'une conjoncture financière hésitante. La forte progression de sa rentabilité et la remarquable amélioration de sa productivité, couplées à la confirmation de son rating, attestent de son excellente santé financière et de sa compétitivité. Elle affiche un bénéfice économique en hausse de 15.9% à CHF 92.1 millions et ses fonds propres s'approchent de CHF 1.1 milliard. Son bénéfice brut progresse de CHF 19 millions à CHF 137.4 millions (+16.5%). Après attribution de CHF 25 millions à la réserve pour risques bancaires généraux, son bénéfice net atteint CHF 67 millions (+CHF 3.9 millions). Les actifs gérés et administrés franchissent un nouveau cap à plus de CHF 18.7 milliards. Le niveau de rentabilité estimé pour 2013 est équivalent à celui de 2012.






Pour prendre connaissance des résultats des exercices précédents, cliquez ici.


 

Standard & Poor's confirme le rating de la Banque Cantonale de Genève à A+/A-1/Stable

Genève, le 14 février 2013 – L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a confirmé le rating de la BCGE à A+/A-1/Stable. Cette décision atteste de la bonne santé financière de la banque face à une conjoncture économique encore hésitante.

La note (rating) A+ qualifie les engagements à long terme, alors que la note A-1 se réfère à ceux pris à court terme.
Commentant l’information, Blaise Goetschin, président de la direction générale, a déclaré: "Cette analyse souligne la bonne intégration de la Banque Cantonale de Genève dans son économie régionale. Elle confirme la robustesse de la place financière genevoise. Enfin, cette note met en évidence le dynamisme commercial, la gestion rigoureuse des risques et l’adéquation du modèle stratégique de la banque."
 

Communiqués de presse de l'année 2014 2013 2012 2011
Voir les communiqués de presse de la BCGE au format RSS


Cours de change

24.10.2014

EUR EUR Bancomat 1.225 
EUREUR 1.2373 cours euro en baisse
USDUSD0.9942 cours usd en baisse
GBPGBP1.6047 cours usd en hausse
YENYEN0.9067 cours yen en baisse
EUR EUR Bancomat 1.190 
EUREUR1.1770 cours euro en baisse
USDUSD0.9103 cours usd en baisse
GBPGBP1.4577 cours usd en hausse
YENYEN0.8539 cours yen en baisse

Informations indicatives

Action BCGE

23.10.2014

CHF

214.50

=
Rating : A+/A-1/Stable

Valeur échangée 239 actions

cours action bcge

Taux hypothécaires

24.10.2014

2 ans1.14%
4 ans1.24%
6 ans1.47%
8 ans1.71%
10 ans1.92%

Informations indicatives

© 1999-2014 BCGE
   Banque Cantonale de Genève
   Case postale 2251
   1211 Genève 2
   Tél: 058 211 21 00