Indépendants : faut-il préférer le 2e ou 3e pilier ?

This content is only available in French

Les indépendants, de par leur statut, ne bénéficient pas des mêmes prestations de prévoyance professionnelle que les collaborateurs d’une société. Alors que l’on estime généralement qu’il faut compter entre 70 et 80% de son dernier revenu pour maintenir son niveau de vie, il est primordial pour les indépendants d’étudier avec soin les moyens d’atteindre cet objectif.

 

Prenons comme exemple Stéphane. Agé de 50 ans, Stéphane est indépendant et dispose en moyenne générale d’un revenu annuel brut de CHF 100'000. Au moment de sa retraite officielle, l’AVS, première source de revenu, versera CHF 28'680 par année au maximum (pour une personne seule et pour autant que la cotisation soit complète, c’est-à-dire payée entre 21 et 65 ans pour un homme et 64 ans pour une femme) et que le revenu annuel moyen déclaré soit de CHF 86'040. La deuxième source de revenu en Suisse est le 2e pilier (LPP). Les employés sont obligatoirement affiliés auprès de la caisse de pension de leur employeur dès que leur salaire annuel dépasse CHF 21'150.

 

Dans le cas de Stéphane, celui-ci est libre de s’affilier auprès de l’institution de prévoyance relevant de son domaine d’activité professionnelle ou dans des fondations proposant des plans dédiés aux indépendants. S’il n’a pas de 2e pilier, il peut souscrire un 3e pilier par le biais d’une prévoyance liée « A » ou libre « B ». A défaut, il pourrait compter sur une autre source de revenus, comme le rendement de placements, le revenu d’une location immobilière, un héritage ou une donation.

 

La décision d’adhérer au 2e pilier doit répondre aux besoins à couvrir. Ainsi, la caisse de pension assure le versement du capital constitué (généralement sous forme de rentes au moment de la retraite). Elle assure également les risques de perte de gain en cas d’invalidité, de décès en faveur du conjoint survivant ou éventuellement du concubin si cela est prévu, ainsi que des enfants encore à charge. Ces différentes prestations peuvent être répliquées dans le cadre du 3e pilier lié de manière flexible selon les nécessités.

 

Avantage à la LPP

Mais le choix de souscrire un 2e pilier s’avère particulièrement judicieux si l’on dégage un revenu élevé. Cette solution permet des économies fiscales conséquentes. Les montants déductibles dans la prévoyance professionnelle peuvent aller jusqu’à 25% du revenu AVS assurable, avec une limite maximale de salaire de CHF 860'040 ! La déduction dans le 3e pilier lié est de 20% du revenu déclaré à l’AVS, avec un maximum de CHF 34'416 par année.

 

L’avantage en faveur du 2e pilier se creuse encore si l’on tient compte des rachats de cotisations possibles dans la caisse de pension, contrairement au 3e pilier lié. De plus, l’affiliation à la prévoyance professionnelle n’empêche pas de souscrire des produits de prévoyance liée, mais avec des déductions limitées à CHF 6'883 par an.

 

Dans le cas de Stéphane, et en supposant qu’il ait besoin de CHF 80'000 par année lors de sa deuxième vie active, le calcul s’établit de la manière suivante. Il percevra annuellement de l’AVS le montant annuel maximal de CHF 28'860. Pour atteindre son « revenu cible annuel » (CHF 80'000 – CHF 28'860 = CHF 51'320), il devra d’abord connaître le taux de conversion (taux selon lequel le capital est converti en rente) appliqué par sa caisse de pension. S’il est affilié à une caisse qui a un des plus faibles taux (4.42%), il devra atteindre un capital de CHF 1'161'086. S’il a la chance d’avoir un des plus hauts taux (6.5%), le capital nécessaire sera ramené à CHF 789'538, soit une différence d’environ CHF 371'548.

 

En conclusion, Stéphane doit chercher la meilleure caisse de pension et ne pas perdre de temps !

 

Des caisses de pension plus ou moins attractives

Calcul du capital nécessaire pour une rentre de CHF 51'320 par an, selon le taux de conversion

Caisse de pension Taux de conversion en % Capital nécessaire en CHF
Caisse de pension 1
4.42
1'161'086
Caisse de pension 2
5.0
1'026'400
Caisse de pension 3
5.8
884'828
Caisse de pension 4
6.5
798'538
Source : BCGE