Myopie des investisseurs en Chine

This content is only available in French

Le risque politique en Chine dissuade de nombreux investisseurs alors même que les perspectives de rentabilité ajustée au risque restent favorables. Des opportunités d’investissement peuvent être identifiées pour des investisseurs intéressés par une forte rentabilité à long terme.

 

Manque de visibilité malgré les signaux

Les autorités chinoises se sont montrées particulièrement généreuses pour le centième anniversaire du PCC en multipliant les cadeaux réglementaires. En effet, lors de la quatrième session de l’Assemblée populaire nationale (APN), près de 3’000 députés ont adopté les grandes lignes du 14e plan quinquennal 2021-25 pour le développement économique et social, et un rapport sur sa mise en œuvre. A la suite de ce rapport, les déclarations du régulateur se sont succédées. Malgré de nombreux signaux, les investisseurs ont manqué de visibilité sur la portée des ordonnances récemment promulguées. Les volatilités observées depuis deux mois dans les secteurs de la consommation discrétionnaire, de l’immobilier et de la technologie ne trompent pas : les nouvelles ordonnances astreignantes n’étaient pas prévues si tôt ou n’étaient pas anticipées.

 

Voir au-delà des élections

L’efficacité du régulateur s’explique largement par l’élection présidentielle de mars 2023 qui se jouera dès 2022 avec l’élection de la nouvelle APN. La stratégie de communication du Président Xi Jinping d’insister sur le renforcement de l’Etat de droit est contraignante et nécessite l’application rapide de politiques fortes. Le score de près de 70% du PCC lors des dernières élections rappelle qu’une situation de défiance est possible même si un candidat unique est désigné par le parti communiste. Depuis 2003, l’élection du Vice-président prépare la succession présidentielle. Constitutionnellement, l’APN peut être convoquée par 20% des délégués et relever de sa fonction le Président ou le Vice-président. La forte centralisation du pouvoir n’a pas été ébranlée depuis la révolution culturelle tant qu’elle s’accompagne d’un développement de la prospérité du peuple et de la nation. L’élaboration des politiques pour atteindre cet objectif doit être analysée en conséquence.

 

L’analyse stratégique politique aide à la prévision

Des prévisions structurent l’identification des entreprises créatrices de valeur. Sur le plan de la politique intérieure, on relèvera que le secteur de la santé figure en bonne place dans le plan financier quinquennal et sera l’objet des prochaines ordonnances importantes. Par ailleurs, le poids des représentants ruraux à l’ANP sera probablement d’au moins 30%. Les statistiques par résident publiées par le Bureau d’Etat (BES) indiquent que le revenu rural disponible est en moyenne plus de 5 fois inférieur au revenu urbain disponible, et l’écart se creuse encore. Des ordonnances pourraient augmenter les taxes sur les plus hauts revenus avec pour conséquence une diminution significative du niveau de croissance de la consommation discrétionnaire et en particulier du luxe. A long terme, cette baisse sera compensée par l’augmentation démographique et une consommation plus précoce. Enfin, les profits des entreprises exploitant les plateformes digitales vont fortement diminuer sans pour autant affecter la croissance de l’industrie qui restera stratégique à long terme. En effet, le nombre d’utilisateurs d’internet en Chine se connectant avec près de 400 millions d’adresses IPv4 dépasse le milliard selon le dernier rapport du China Internet Network Information Center (CNNIC, août 2021). Le nombre d’emplois urbains concernés directement est de plus de 200 millions soit près de 25% du total de la population active. Ces emplois génèrent près de 40% du PNB 2020 selon le rapport du China Academy of Information and Communication Technology (CAICT).

 

Concernant la politique extérieure, la relation sino-américaine continuera d’être conflictuelle en raison de nombreux intérêts compétitifs dans les secteurs à haute valeur ajoutée. Le rapport avec l’Europe restera marquée par la coopération pragmatique sans évolution brusque.