L’abandon du LIBOR et l’avènement du SARON

L’abandon du LIBOR et l’avènement du SARON

Suite à l’annonce de l’autorité de surveillance des marchés financiers britannique du 27 juillet 2017 et du 5 mars 2021, le London lnterbank Offered Rate (LIBOR) en francs suisses sera abandonné à la fin de l’année 2021. Cette décision aura un impact sur le marché suisse des prêts aux particuliers et aux entreprises indexés sur ce dernier. La BCGE propose désormais à sa clientèle des financements indexés sur le Swiss Average Rate Overnight (SARON)

Le LIBOR reflète le taux moyen auquel les banques sont disposées à emprunter des fonds non gagés. Administré par l’ICE Benchmark Administration (IBA), il est déterminé par la moyenne des valeurs fournies par les banques du panel. Il est calculé pour cinq devises différentes (USD, GBP, EUR, CHF et JPY) et sur différentes durées (au jour le jour/spot next, 1 semaine, 1 mois, 2 mois, 3 mois, 6 mois et 12 mois).

 

Il s’agit de l’indice de référence le plus largement utilisé pour les taux d’intérêt et il sert à déterminer notamment les prix d’un grand nombre d’instruments financiers: prêts, obligations et produits dérivés.
 

Evolution du LIBOR en CHF à 3 mois depuis le 1er janvier 2000

 

Le calcul du LIBOR en francs suisses se base quasi-exclusivement sur des avis d’experts plutôt que sur des transactions réelles.

 

La Financial Conduct Authority (FCA), l’autorité de surveillance qui supervise l’administrateur du LIBOR, a annoncé qu’à partir du 31 décembre 2021, le taux interbancaire LIBOR ne sera plus mis à jour pour l’euro et le franc suisse ainsi que pour certaines durées de taux concernant le dollar, le yen et la livre sterling. En conséquence un passage à un taux de référence alternatif pour le franc suisse est inévitable.

Le National Working Group (NWG) sur les taux d'intérêt de référence suisses est le comité chargé de promouvoir le passage à un taux de référence alternatif au LIBOR en francs suisses et d’évaluer les derniers développements internationaux. La présidence du NWG est exercée conjointement par un représentant du secteur privé et par un représentant de la Banque nationale suisse (BNS). La participation à ce groupe de travail est ouverte aux autres parties prenantes importantes et aux acteurs du marché financier dont la BCGE.

 

Le groupe de travail a recommandé d’utiliser, dès que possible, le SARON (Swiss Average Rate Overnight) comme taux de substitution. Le SARON est un taux de référence, au jour le jour, basé sur les données du marché monétaire gagé en francs suisses également appelé « marché REPO » des opérations de pensions de titres (Sale and Repurchase Agreement en Anglais).

Le Swiss Average Rate Overnight (SARON) reflète les conditions des transactions au jour le jour sur le marché monétaire gagé en francs suisses. Le SARON est administré par SIX Swiss Exchange (SIX).

Il est calculé sous forme de taux moyen, pondéré par le volume, sur la base des transactions effectivement conclues et des offres contraignantes (quotes) figurant dans le carnet d’ordres de la plateforme de négoce électronique de SIX. Développée en coordination avec la Banque Nationale Suisse (BNS), la méthode utilisée est accessible au public et transparente.

Calculé juste après la clôture du marché (à 18h00), le SARON fait également l’objet de cotations (fixing) pendant la journée, à 12h00 et à 16h00. Le SARON est implicitement basé sur sa cotation à 18h00 (fixing close).

 

Le mécanisme de fixation du SARON dispose d’une gouvernance claire et conforme aux normes internationales en matière d’indices de référence. Début 2017, SIX a créé la Swiss Reference Rates Index Commission, qui examine périodiquement tous les aspects du SARON en CHF.

Les principales caractéristiques qui font du SARON un indice de référence alternatif au LIBOR en francs suisses sont :

 

  • sa représentativité car basé sur des transactions réelles
  • sa robustesse car fondé sur le marché REPO ainsi qu’une méthodologie transparente et accessible au public
  • sa gouvernance avec un administrateur SIX qui exploite les infrastructures pour la place financière suisse en complète conformité avec la réglementation sur les indices.

 

L’ensemble de ces caractéristiques a renforcé la décision du National Working Group de recommander le SARON pour remplacer le LIBOR en francs suisses. Les taux SARON historiques sont disponibles sur le site internet de SIX.   

Evolution du SARON depuis le 1er janvier 2000

 

Lorsque l’on utilise un taux à terme tel que le LIBOR à trois mois comme indice de référence dans un contrat financier, les paiements des intérêts sont connus dès le début de la période de calcul. Ce type de taux à terme prospectif reflète le niveau attendu des intérêts pour les trois prochains mois et équivaut à une séquence anticipée de taux au jour le jour.

 

Le SARON est un taux d’intérêt de référence pour des opérations au jour le jour (Overnight). Par conséquent le SARON n’est pas directement exploitable pour des financements dont la durée est supérieure à un jour. La recommandation du National Working Group sur le taux de référence suisses est de mettre en œuvre le SARON composé conformément à l’approche documentée sur le site de l’administrateur SIX.

 

Lorsque le SARON composé est utilisé comme taux de référence pour un financement, les paiements des intérêts résultent des taux d’intérêt journaliers composés. Le fait que les paiements d’intérêts soient connus ou non au début de la période de calcul des intérêts dépend de la variante mise en œuvre pour évaluer le SARON composé.

 

 

Le National Working Group a introduit six variantes pour la mise en œuvre du SARON composé dans les financements. Elles ont été établies afin de répondre aux spécificités ainsi qu’aux contraintes de mise en œuvre des produits financiers et font appel aux notions :

  • de « période d’observation » au cours de laquelle une séquence réelle de fixing SARON est observée et prise en compte pour le calcul du SARON composé
  • de « période d’intérêt » au cours de laquelle le capital du financement est pris en compte pour l’évaluation de l’intérêt

 

Les principales variantes mises en œuvre dans les financements sont généralement les variantes dites :

  • « Plain » : pour laquelle la « période d’observation » et la « période d’intérêts » coïncident
  • « Lookback » : pour laquelle la « période d’observation » est de durée identique à la durée de la « période d’intérêts » et est anticipée de quelques jours afin de permettre, entre autres, les processus de traitement en lien avec les décomptes d’intérêts qui sont facturés à la date de fin de la « période d’intérêts »
 

Variante Lookback (2 jours ouvrés)

Concernant les financements hypothécaires indexés sur le LIBOR en francs suisses, le SARON composé (SARON compounded) sert de référence pour le calcul des intérêts à la BCGE. Cette orientation s’inscrit, pour la BCGE, dans une volonté de transparence avec sa clientèle, en accord avec les recommandations du National Working Group. 

 

Les clients au bénéfice de financements indexés sur le LIBOR en francs suisses à la BCGE seront dûment informés des modalités de la transition du LIBOR en francs suisses au SARON et se verront proposer une approche simple, flexible et adaptée à leurs besoins spécifiques.

 

Evolution du SARON et SARON composé en variante Lookback 2 jours

 

Les principaux taux de référence suisses, dont le SARON, peuvent être consultés sur le site internet de l’administrateur SIX Swiss Exchange. Quant au taux d’intérêt SARON composé, il peut être évalué par l’intermédiaire d’un calculateur mis à disposition par l’administrateur SIX.
 

Comparaison historique du LIBOR en francs suisses 3 mois et du SARON composé 3 mois (Lookback)

 

Une question ? Contactez-nous